Traitement des pins contre la chenille processionnaire


La chenille processionnaire du pin est un insecte de la famille des Notodontidae.

Elle se nourrit des aiguilles de diverses variétés de pins, entraînant un affaiblissement important des arbres, les rendant plus vulnérables aux parasites, ainsi qu'aux champignons responsables de maladies cryptogamiques.

 

A fort caractère urticant, la chenille processionnaire provoque, chez l'humain, de sérieuses allergies allant jusqu’à engendrer des problèmes respiratoires, des lésions oculaires, voir même (dans certains cas assez rares) un choc anaphylactique.

 

Les animaux de compagnies ne sont pas épargnés non plus, les poils situés sur le dos de la chenille sont urticants et capables de provoquer des réactions inflammatoires et nécrosantes dramatiques, les lésions peuvent toucher la langue, les yeux et la peau avec de graves conséquences pour l'animal.

 

C’est pourquoi, il est important de faire traiter vos pins ainsi que vos cèdres afin de ne pas entrainer de problèmes de santé qui peuvent s'aggraver.

 

Nous recommandons vivement de ne pas manipuler les nids qui, mêmes vides, comportent un risque pour votre santé, et de faire appel à PROTECTION BOTANIQUE afin de vous débarrasser des chenilles processionnaires définitivement.



INTERVENTIONS DE NOS ÉQUIPES



Les DANGERS de la chenille processionnaire

Recouverte de poils extrêmement urticants, la chenille processionnaire représente un danger pour les humains, ainsi que pour nos animaux de compagnie.

 

Leurs poils sont très volatiles et peuvent être expulsés par la chenille se sentant attaquée ou stressée, et se déposent un peu partout dans la végétation lors de la procession de l'insecte.

 

Les poils urticants commencent à se former à partir de la mi-mai et jusqu'à la fin du mois de juin, et peuvent atteindre le nombre de 1 million par individu.

 

Ceux ci peuvent donc être déplacés par l'intervention humaine (involontaire) en passant la tondeuse sur le gazon par exemple, ou en marchant sur un nid caché.

 

Le contact direct avec la chenille processionnaire n'est donc pas nécessaire pour constater la survenue des effets néfastes de leurs poils sur la santé, puisque ceux-ci peuvent même être déplacés par le vent et restent enfouis dans le sol après la période de nidification, ce qui les rend toujours problématiques et ce, même des années après.

 

Quand le poil se brise, dès le premier contact, celui-ci libère sa substance irritante et provoque des démangeaisons très vives.

 

Ces irritations se caractérisent par l'apparition de rougeurs, d'éruptions cutanées, qui peuvent s'accompagner de troubles oculaires (conjonctivites, œdèmes…) et pulmonaires (difficultés respiratoires, pneumonies…), voir des réactions allergiques comme un Œdème de Quincke ou, encore plus grave, un choc anaphylactique.

 

Il est important de noter que la substance urticante des poils se diffuse par la sueur et les grattements, il est donc primordial d'éviter de toucher la zone irritée et de consulter un médecin le plus rapidement possible.

 

En ce qui concerne les animaux, une action vétérinaire rapide est nécessaire, en effet, leur symptômes se caractérisent par des bavements, la langue gonfle et est tuméfiée, ce qui peut entrainer la nécrose de celle-ci, ainsi que la chute de la partie nécrosée.

 

Il est donc important de contrôler la bonne santé de ses Pins, ainsi que de surveiller la présence de ce nuisible.

Un entretien régulier sera nécessaire car la chenille processionnaire revient chaque année.



Les pins de méditerannée


LE PIN PARASOL

 

- ou Pin Pignon - est une espèce d'arbres conifères présent sur le pourtour méditerranéen.

Arbre pouvant atteindre 30 mètres de haut, il a un port plutôt sphérique lors de ses premières années de vie pour ensuite répandre son feuillage sous forme de "parasol" en prenant de l'âge.

C'est un arbre qui pousse en s'adaptant à sa recherche de soleil, c'est pourquoi son tronc n'est jamais très vertical.

Son tronc est recouvert d'écorce à ton rouge qui se grisâtre avec les années, également, son feuillage est entièrement composé d'épines, comme tous les arbres de cette espèce.

Ses graines, les pignons, sont très appréciées en cuisine et pâtisserie.

LE PIN D'ALEP

 

- ou Pin blanc de Provence - est un conifère de la famille des pinacées originaire de la région d'Alep en Syrie. Sa répartition géographique est majoritairement établie sur le pourtour méditerranéen.

Il mesure généralement entre 10 et 25 mètres de haut et a une espérance de vie de plus de 200 ans.

Comme pour son confrère maritime, les aiguilles du pin d'Alep sont groupées par deux, en revanche elles ne mesurent pas plus de 10 cm et sont de couleur vertes légèrement grisâtres.

Ce sont des arbres très résistants à la chaleur, ce qui, en conséquence, les rends très vulnérables aux incendies.

LE PIN MARITIME

 

- ou Pin des landes - souvent confondu avec le pin d'Alep, c'est un arbre conifère qui se situe généralement entre 20 et 30 mètres de haut et qui peut vivre jusqu'à 500 ans.

Contrairement au pin parasol, son écorce est grisâtre dans les premières années de l'arbre, puis se rougit avec les années pour donner une teinte légèrement ocre.

Ses aiguilles, groupées par deux, son rigides, épaisses et vertes foncées et, celles-ci, lorsqu'elles meurent et tombent, forment une épaisse couche au pied de l'arbre qui empêche la formation de "sous-bois".

Son espèce représente 10% des espaces boisés de France Métropolitaine et, est considéré comme espèce dite "invasive" dans certains pays.

LE PIN NOIR

 

- ou Pinus Nigra - est une espèce de pin à l'origine de beaucoup de sous-espèces (comme le Pin de Salzmann) que l'on trouve en Europe méridionale.

Il est de grande taille, allant de 20 à 55 mètres de haut. Ses feuilles, appelées "aiguilles", comme pour ses homologues de Méditerranée, son groupées par deux et son colorées de vert foncé.

Plutôt résistant au froid, sa croissance nécessite beaucoup de soleil, l'ombre ralentissant sa croissance.

Cette espèce de Pin est celle à la croissance la plus rapide, avec une pousse d'environ 70 cm par an.




POUR EN SAVOIR PLUS SUR :

LE TRAITEMENT DES PALMIERS


LE TRAITEMENT DES VÉGÉTAUX


POUR VOTRE PROTECTION